Navigation – Plan du site

Adaptation aux changements climatiques en zone côtière : une perspective mondiale

Introduction
Sebastian Weissenberger et Omer Chouinard

Texte intégral

1Les articles présentés dans ce hors-série sont en grande partie issue du colloque « Adaptation aux changements climatiques et à l’augmentation du niveau de la mer en zones côtières : une perspective mondiale » tenu dans le cadre du 82e Congrès de l’Acfas à l'Université Concordia. L'intention du colloque était d'explorer la manière dont les communautés côtières à travers le monde s'adaptent aux problèmes causés par les changements climatiques et l'augmentation du niveau de la mer. Comment est-ce que la vulnérabilité, la résilience et la capacité d'adaptation se déclinent selon les différents contextes ? Comment est-ce que les processus sociaux se comparent d'une étude de cas à l'autre ? Comment est que les différents acteurs, dont les scientifiques, sont capables de relever les défis qui se posent aux communautés et quels sont les freins à une adaptation efficace ?

2Ce hors-série nous amènera ainsi dans un voyage à travers le monde, incluant Madagascar (Andriamasinoro et Sarrazin), le Québec (Beaulieu et al. ; Brisson et al. ; Bousbaine et Bryant ; Lapointe et al.), le Nouveau-Brunswick (Bousbaine et Bryant; Chouinard et al. ; Guillemot et Aubé), la France et l'Europe de l'Ouest (Bousbaine et Bryant; Kane et Vanderlinden ; Touili et Vanderlinden), le Vietnam (Roche et Cu) et le monde virtuel du web (Weissenberger et Chouinard).

3La plupart des travaux rassemblés ici s'inscrivent dans le paradigme d'une approche communautaire et participative. Parmi les éléments centraux de ce type d'approche figurent l'interdisciplinarité et la participation citoyenne (ou en terme sociologique des acteurs). L’interdisciplinarité est en effet fortement représentée dans ce hors-série puisqu'on y trouve des éléments de science du climat, d’évaluation des impacts physiques et humains, de géographie, de sciences sociales, de sciences politiques, de sociologie politique, d'analyse stratégique, d'analyse du discours ou encore de technologies de 'information. À travers cette diversité se dessine une complémentarité des approches qui est essentielle pour comprendre la nature, l’ampleur et la rapidité des impacts attendus des changements climatiques à différentes échelles et aider les communautés à y faire face.

4Autre élément central, la participation citoyenne, l'implication des acteurs ressort de la plupart des contributions comme une condition sine qua non pour la réussite de l’élaboration et de la mise en œuvre de stratégies d’adaptation. L'approche de recherche-action participative permet d'engager les acteurs d'une communauté de manière active dans un processus d'adaptation et permet aussi d'assurer la continuité de ce processus au-delà du projet de recherche (Chouinard et al. ; Guillemot et Aubé). A contrario, un manque de mobilisation des acteurs représente un frein à l'adaptation (Andriamasinoro et Sarrazin). Pourtant, pour de nombreux chercheurs au monde, la participation citoyenne peut représenter un grand défi, voir même une contrainte (Guillemot et Aubé). Elle est aussi souvent contraire aux pratiques des acteurs institutionnels comme la Banque Mondiale qui pilotent des projets d'adaptation dans des pays en développement (Andriamasinoro et Sarrazin).

5La mobilisation des citoyens implique aussi la valorisation des connaissances locales, souvent complémentaires à celles scientifiques et qui sont aussi influencées par les informations diffusées dans les médias (Beaulieu et al.), y compris la problématique du climatoscepticisme (Bousbaine et Bryant). Le rôle des perceptions devient ainsi essentiel puisque les perceptions au sein d'une réalité sociale complexe façonnent la réalité subjective collective et les objectifs sous-jacents aux stratégies d'adaptation (Kane et Vanderlinden; Chouinard et al.). Par exemple, la perception du territoire côtier par les acteurs impliqués dans le développement du tourisme peut fortement varier. Les aspirations des communautés et leur vision du futur sont centrales au processus d'adaptation (Beaulieu et al.; Bousbaine et Bryant). L'adaptation, en tant que processus complexe, doit donc tenir compte du contexte, de la diversité culturelle et des particularités du territoire qui sont propres à chaque communauté (Brisson et al.; Guillemot et Aubé). Différentes techniques peuvent être appliquées pour révéler ces préférences collectives, qui peuvent aller de l'analyse stratégique (Bousbaine et Bryant) jusqu'à un jury citoyen pour décider du scénario le plus utilisable (Guillemot et Aubé), en passant par les outils plus « classiques » comme les entrevues, focus groups et débats publics (Beaulieu et al.; Chouinard et al. ; Andriamasinoro et Sarrazin; Guillemot et Aubé; Touili et Vanderlinden), l'analyse du contenu (Kane et Vanderlinden; Lapointe et al.) ou la cartographie participative (Chouinard et al.; Guillemot et Aubé). Le rôle du chercheur dans ce contexte peut être interprété de différentes manières, dont celui d'accompagnateur, d'informateur, de « passeur », de conseiller ou de facilitateur (Beaulieu et al.; Guillemot et Aubé).

6Dans la pratique de l'adaptation, on peut noter que celle-ci doit être stratégique (Bousbaine et Bryant) et tenir compte de l'intérêt général autant que des intérêts spécifiques et doit donc appeler à la solidarité communautaire et un arbitrage négocié (Bousbaine et Bryant; Guillemot et Aubé). Parmi les conflits possibles figurent les tensions entre les différentes échelles de gouvernance (Chouinard et al. ; Guillemot et Aubé), au sein de l'administration publique (Andriamasinoro et Sarrazin) , entre différents acteurs socioéconomiques (Lapointe et al.) entre différentes catégories de résidents de collectivités territoriales (Bousbaine et Bryant), entre territoires différemment affectés au sein d'un espace géographique (Touili et Vanderlinden) et bien sûr des conflits inévitables entre les pressions démographiques et économiques et les efforts de protection et de conservation d'écosystèmes côtiers (Roche et Cu).

7Une communication efficace est un atout important pour favoriser l'adaptation, à l'échelle locale (Bousbaine et Bryant) ou à une échelle plus large (Weissenberger et Chouinard). Dans ce cadre, la compréhension terminologique et conceptuelle de sujets complexes comme la communication du risque (Kane et Vanderlinden; Touili et Vanderlinden) sont importants à prendre en compte. La communication à l'échelle internationale qui peut permettre à des communautés d'échanger des expériences et de construire des communautés de pratique peut profiter des nouvelles technologies – internet, web social (Weissenberger et Chouinard).

8Du point de vue théorique, la notion de résilience est de plus en plus adoptée dans le contexte de l'adaptation (Kane et Vanderlinden). Ce concept convoie des notions de systémique, d'autoorganisation et d'homéostasie (Touili et Vanderlinden), de développement et fonctionnalité (Beaulieu et al.) ou de changement et de dynamique des acteurs (Bousbaine et Bryant). Le concept de vulnérabilité reste néanmoins central à beaucoup de travaux d'adaptation, même s'il reste souvent mal défini (Beaulieu et al.), notamment en ce qui concerne sa relation avec la capacité d'adaptation (Bousbaine et Bryant). Le rôle de l'espace, en tant que produit sociologique de l'occupation d'un territoire plus que simple cadre géographique, peut aussi être approché dans une perspective sociogéographique et politique (Lapointe et al.).

Haut de page

Bibliographie

Andriamasinoro, J. et B. Sarrazin. Enjeux politiques de l’adaptation aux changements climatiques dans les projets de gestion intégrée des zones côtières à Madagascar, VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : http://vertigo.revues.org/16639 ; DOI : 10.4000/vertigo.16639

Beaulieu, N., J. Santos Silva et S. Plante. Un cadre conceptuel pour explorer localement les options d’adaptation aux changements climatiques, VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : http://vertigo.revues.org/16603 ; DOI : 10.4000/vertigo.16603

Brisson, G., M. Hébert, P. André, E. Bouchard-Bastien, A. Foro, L. Beziers, O. Bergeron, S. Yonkeu, E. Robinson, J. Torrie, S. Bruneau et P. Gosselin. Construire ensemble l’adaptation : la Boîte à outils pour prendre en compte les changements climatiques et la santé humaine en territoire cri, VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : http://vertigo.revues.org/16583 ; DOI : 10.4000/vertigo.16583

Bousbaine, A.-D. et C. Bryant, Les défis des communautés côtières pour rehausser la résilience et leur capacité à faire face aux intempéries climatiques, VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : http://vertigo.revues.org/16608 ; DOI : 10.4000/vertigo.16608

Chouinard, O., S. Weissenberger et D. Lane. L’approche communautaire à l’adaptation : études de cas de projets de recherche-action participative au Nouveau-Brunswick, Canada, VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : http://vertigo.revues.org/16642 ; DOI : 10.4000/vertigo.16642

Guillemot, J. et M. Aubé. L’adaptation aux changements climatiques dans la Péninsule acadienne : rôles d’acteurs clés dans l’émergence d’un dialogue articulé à l’échelle régionale, VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : http://vertigo.revues.org/16664 ; DOI : 10.4000/vertigo.16664

Kane, I.O. et J.-P. Vanderlinden. Polysémies du mot résilience dans le contexte de la gestion des risques côtiers. VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : http://vertigo.revues.org/16661 ; DOI : 10.4000/vertigo.16661

Lapointe, D., B. Sarrasin et A. Guillemard. Changements climatiques et mise en tourisme du St-Laurent au Québec. Analyse critique des représentations, VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : http://vertigo.revues.org/16575 ; DOI : 10.4000/vertigo.16575

Roche, Y. et P.V. Cu. Les mangroves face aux changements climatiques. Le cas du Vietnam, à la fois typique et particulier, VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : http://vertigo.revues.org/16600 ; DOI : 10.4000/vertigo.16600

Touili, N. et J.-P. Vanderlinden. Portfolio d’options pour le renforcement de la résilience : application de principes systémiques de résilience à la gestion des risques d’inondation en Gironde, VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : https://vertigo.revues.org/16671, DOI : 10.4000/vertigo.16671

Weissenberger, S. et O. Chouinard. Le rôle du partage d’expérience et des technologies de l’information et de la communication dans l’adaptation des communautés côtières aux changements climatiques, VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Hors-série 23, [En ligne] URL : https://vertigo.revues.org/16748, DOI : 10.4000/vertigo.16748

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sebastian Weissenberger et Omer Chouinard, « Adaptation aux changements climatiques en zone côtière : une perspective mondiale », VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement [En ligne], Hors-série 23 | novembre 2015, mis en ligne le 25 novembre 2015, consulté le 29 mai 2016. URL : http://vertigo.revues.org/16663

Haut de page

Auteurs

Sebastian Weissenberger

Professeur associé, Institut des sciences de l’environnement, Université du Québec à Montréal, C.P. 8888, Succ. Centre-Ville, Montréal, QC, H3C 3P8, Canada, Courriel : weissenberger.sebastian@uqam.ca

Articles du même auteur

Omer Chouinard

Département de sociologie et Programme de Maîtrise en études de l’environnement, Université de Moncton, Campus de Moncton, Pavillon Léopold-Taillon, 18, avenue Antonine-Maillet, Moncton, NB, Canada E1A 3E9, courriel : omer.chouinard@umoncton.ca

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de VertigO sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page